La localisation des installations

Dernière mise à jour : Jeudi 13 septembre 2012
2 commentaires

Zone favorable a l implantation des installations souterraines de stockage

S’il est autorisé, Cigéo sera implanté dans l’Est de la France, à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne, où les recherches menées depuis les années 1990 ont permis d’identifier un site dont la géologie est favorable à l’implantation d’un stockage profond. Depuis plusieurs années, un travail est effectué, en collaboration avec les acteurs locaux, pour identifier les zones où seraient localisées les installations souterraines et les installations de surface du Centre. Pour cela, de nombreux critères sont pris en compte : scientifiques, industriels, environnementaux, socio-économiques.

Implantation des installations souterraines de Cigéo

Pour étudier l’implantation de l’installation souterraine, l’Andra a proposé en 2009 au Gouvernement une zone souterraine de 30 km² (dénommée ZIRA : zone d’intérêt pour la reconnaissance approfondie), située au sein de la zone de 250 km² définie en 2005 dans laquelle les résultats du Laboratoire souterrain peuvent être transposés.

Carte de la zone des installations souterraines de CigéoCarte de la zone des installations souterraines de Cigéo. © AndraSur le plan technique, les critères pris en compte sont liés à la sûreté et à la géologie (épaisseur de la couche, profondeur…). Des critères liés à l’aménagement du territoire et à l’insertion locale ont également été pris en compte (compatibilité avec une implantation de la descenderie dans la zone limitrophe Meuse/Haute-Marne et avec une implantation potentielle des puits d’accès dans une zone boisée, éviter une implantation sous les zones urbanisées des villages...).

La zone proposée par l’Andra, située à quelques kilomètres du Laboratoire souterrain, a été validée par le Gouvernement, après avis de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), de la Commission nationale d’évaluation (CNE) et après consultation des élus et du Comité local d’information et de suivi du Laboratoire (Clis).

L’Andra a ensuite conduit une nouvelle campagne de reconnaissance géologique dont les résultats ont confirmé que la couche d’argile située dans cette zone présente les caractéristiques favorables à l’implantation d’un stockage profond.

Si Cigéo est autorisé, l’installation souterraine sera implantée dans cette zone. L’implantation précise de ces installations au sein de la ZIRA est étudiée dans le cadre de la conception industrielle de Cigéo et sera présentée lors du débat public.

Implantation des installations de surface de Cigéo

Carte indiquant les zones potentielles d'implantationCarte indiquant les zones potentielles d'implantation. © AndraPlusieurs zones ont été identifiées par l’Andra pour étudier l’implantation des installations de surface de Cigéo. Ces zones prennent notamment en compte les contraintes liées aux zones inondables, aux zones urbanisées, aux zones naturelles protégées, aux zones de survol aérien…

Les élus locaux ont demandé à l’Andra d’étudier l’implantation des descenderies d’accès au stockage dans une zone interdépartementale, cote Haute-Marne, contiguë a la Meuse. Cette zone se situe autour du Laboratoire souterrain, sur l’axe de la route départementale. Par ailleurs, cette zone peut être desservie par une voie ferrée si cette option est retenue (le tracé de l’ancienne ligne entre Gondrecourt-le-Château et Joinville passe à proximité).

Plusieurs scénarios d’implantations ont été étudiés pour les installations de la zone puits, en privilégiant une implantation dans une zone boisée pour limiter la consommation de terres agricoles. Un premier scénario consiste à implanter les installations dans la forêt de Montiers-sur-Saulx. Sur le plan technique, cette implantation est excentrée par rapport à la ZIRA, ce qui est contraignant pour le déploiement ultérieur de l’installation souterraine. Les scenarios 2 et 3 sont implantés en partie centrale de la ZIRA, dans la forêt de la vallée de l’Ormançon (une implantation en limite de forêt a également été examinée pour le scenario 2). Ces scénarios sont plus favorables pour le déploiement de l’installation souterraine, le scenario 3 nécessitant toutefois d’allonger la longueur des descenderies.

Le Comité de Haut Niveau a validé le 4 février 2013 l’implantation proposée par l’Andra pour la zone descenderie et les deux options à approfondir pour l’implantation de la zone puits (scénarios 2 et 3).

 

 


Pour aller plus loin

Commentaires

  • Anaïs G.

    petite erreur de frappe

    Bonjour,

    (Il n'est pas nécessaire de publier mon commentaire)

    J'ai noté une toute petite erreur dans la version anglaise du site de cette section. Il est écrit "inbabited areas" au lieu de "inhabited areas".

    Ce site internet est très intéressant et l'ANDRA fait vraiment du bon travail!

    Merci
    Bonne continuation
    Répondre
  • Erickcleap

    1uzf0rir

    wh0cd122567 CHEAP ARIMIDEX Buy Trazodone inderal antabuse
    Répondre

Poster un commentaire